close
Groupement national des Animateurs en Gérontologie
Chargement en cours
Logo GAGG.A.G
Formation "Devenir tuteur en animation sociale" -  les 24 et 25 avril 2024 à Paris
Credit photo : Montage GAG-canva-envato

Formation "Devenir tuteur en animation sociale" - les 24 et 25 avril 2024 à Paris

publié le : 16 janv. 2024

Pourquoi le tutorat est un aspect important de notre activité professionnelle ?

Les animateurs sont souvent seuls sur un établissement ou dans le meilleur des cas ils exercent dans une petite équipe. Les enquêtes professionnelles conduites par le GAG sont claires : en moyenne, il y a un animateur pour 65 personnes ! Et le travail de l'animateur ne se résume pas à un face à face avec le public : il faut aussi gérer les relations avec les équipes pluridisciplinaires, les familles, les proches, les partenaires et réaliser un travail de fond pour préparer son travail, l'évaluer, communiquer, etc... Dans ce contexte, certains animateurs ferment la porte à l'accueil de stagiaires ou de volontaires (service civique) par exemple, faute de temps à leur consacrer.

Pour d'autres, ce n'est pas spécialement le temps ou la disponibilité qui les interroge, c'est le "comment faire" ? Il est souvent tentant d'accueillir des stagiaires, surtout quand on s'épanouit dans son métier et que l'on a envie de partager son savoir-faire. Mais parfois, des freins existent : en suis-je capable ? Est-ce que cela ne va pas perturber mon travail ? Est-ce que les résidents vont faire confiance à des débutants ? Comment organiser l'accueil et le suivi ? Comment cela va se passer si je ne suis pas là ? Ou alors, qu'elles sont les possibilités qui existent ? Combien de stagiaires accueillir sur une année et quels profils ? Comment se positionner comme lieu de stage ? Et il y a encore bien d'autres questionnements possibles !

Le tutorat : une exigence déontologique majeure !

Le métier d'animateur s'apprend en partie en centre de formation, à l'école ou à l'université, mais aussi en grande partie sur le terrain, avec ses pairs. Les repères déontologiques de l'animateur (axe n°5, que vous pouvez retrouver ici) soulignent que "l'animateur social participe aux formations de ses futurs collègues". Devenir tuteur des futurs professionnels fait donc partie intégrante du métier d'animateur. Et c'est une grande richesse, quand on sait comment gérer cette compétence spécifique.

Formez-vous avec le GAG !

Si ces questionnements vous parlent et que vous souhaitez progresser dans ce domaine, le GAG, via GAG-formation, organise un session de journées de formation à Paris les 5 et 6 février et, nouvelles dates car vous êtes plusieurs à vous montrer intéressés mais pour certains les dates sont trop proches pour acter l'inscription, les 24 et 25 avril prochains. Pour en savoir plus, consultez la page dédiée sur notre site de formation.